Six livres

Huit journées passées en compagnie des enfants de l’école Sainte Marie de Willems, pour un atelier écriture et arts plastiques autour du livre, avec Camille Blondel. Un énorme travail en amont qui valait le coup : six albums, six histoires, des centaines d’images découpées, coloriées, mises en page et collées, du tissu et des couleurs. Merci à Marie, Lucile, Charlotte et Nathalie la directrice de l’école de nous avoir accueillies pour ce projet.

 

Livre-accordéon Le voyage de Petite-Maison, d’après les peintures de Miro, confectionné avec les petits et tout-petits de l’école.

Album C’est rouge, mis en couleur par les enfants de moyenne section.

Album Jamais vu ça, écrit et illustré par les enfants de grande section-CP.

 

Trois albums, La classe de neige en folie, Gare aux robots et Le trésor de l’île aux macaques, écrits et illustrés par les élèves de Cm1-Cm2.

faire venir un auteur à l’école

Faire venir un auteur à l’école, ou en médiathèque, ou ailleurs, pour une rencontre, une lecture, un atelier d’écriture, un salon, c’est comme un repas festif qui se prépare, s’imagine, un peu en secret, entre grandes personnes.

 

LA RECETTE DE BASE

  • contacter l’auteur (mon adresse électronique se trouve en haut de la page d’accueil de ce site)
  • fixer avec l’auteur la date de la rencontre (l’auteur vérifiera qu’il n’y a pas trop de grèves de trains sur le calendrier)
  • l’auteur proposera un devis (tarifs de rencontre fixés par la Charte des Auteurs et Illustrateurs Jeunesse), présenter ce devis à la trésorerie de la mairie et envoyer à l’auteur l’accord de la trésorerie
  • trouver un endroit pour que l’auteur puisse dormir et manger un peu si la rencontre a lieu très loin de son domicile (chez moi, c’est le Nord de la France par exemple)
  • imaginer un travail à proposer aux enfants autour d’un ou des livres de l’auteur, l’auteur en fera de même de son côté
  • venir chercher l’auteur à la gare pour faire connaissance un peu avant
  • savourer tous ensemble le moment de la rencontre
  • ne pas oublier de prendre des photos  pour les bons souvenirs, car l’auteur n’en aura peut-être pas le temps
  • apprécier que l’auteur se dépatouille avec la trésorerie pour les questions administratives
  • aller regarder quelques temps plus tard sur le site de l’auteur qui n’aura pas manqué d’y parler de sa venue.

A cette recette, il est permis d’ajouter sa touche personnelle ! Merci à toutes celles et ceux qui ont pris le temps de préparer ces merveilleuses rencontres qui m’ont été proposées ces dernières années !